Forum du transport aérien.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Air France et l'Océan Indien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shark1
A380


Nombre de messages : 841
Age : 42
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 27/06/2004

MessageSujet: Air France et l'Océan Indien   Dim 3 Juin - 16:52

Voici un article paru sur le site de Clicanoo.com !



Economie





Air France veut créer un réseau régional

“Sauf obstacle ou contrainte indépendante de l’entreprise, Air France s’engage
à baser deux avions à La Réunion dès l’hiver 2008-2009 pour desservir le réseau
moyen-courrier local.” L’information émane du principal syndicat des pilotes et
mécaniciens de la compagnie. Air France affiche la volonté de reprendre pied
Outre-mer. Aux Antilles, la guerre est déjà déclarée à Air Caraïbes. Le front
suivant pourrait bien s’ouvrir dans l’océan Indien, face à Air Austral.



[2
juin 2007]









Ironie de l’histoire, l’année même
où Air Austral s’apprête à fêter le trentième anniversaire de la première
liaison Réunion-Mayotte par Réunion Air Service, ancêtre de la compagnie
réunionnaise, en HS.748 de 32 sièges, voilà qu’Air France annonce son intention
de prendre pied sur le réseau régional au départ de Gillot. Cette volonté
s’inscrit dans une stratégie globale de développement outre-mer. Elle est déjà
en marche aux Antilles (voir par ailleurs) et il se murmure qu’après l’océan
Indien Air France pourrait regarder vers le Pacifique. La situation dans les
Caraïbes est très différente de celle qui prévaut à la Réunion. Aux Antilles,
Air France a toujours eu un réseau local. Dans notre île, la desserte régionale
venait dans le prolongement du long-courrier avec les mêmes appareils. La
création d’Air Austral en novembre 1990, avec la bénédiction d’Air France
participant au capital, entraîne le transfert vers la compagnie réunionnaise
des droits de trafic du réseau régional. Les deux transporteurs volent aile
dans aile en bonne intelligence jusqu’en juin 2003, date à laquelle Air Austral
se met à marcher sur les plates-bandes d’Air France en faisant du
long-courrier. Cette dernière finit d’ailleurs par quitter le navire. On
pourrait croire qu’Air France rend la monnaie de sa pièce à Air Austral. La
manœuvre est plus complexe. Les compagnies d’Outre-mer, Air Caraïbes et Air
Austral, font en fait les frais de la création par Air France et KLM de
Transavia.com. Cette compagnie à bas coûts a démarré son activité le 15 mai
dernier vers des destinations du bassin méditerranéen. Mais là où le coût par
passager est de 6,87 centimes par kilomètre sur le même type de distances
parcourues chez Air France, Transavia.com est en dessous de cinq centimes par
passager/kilomètre. Les personnels navigants d’Air France, au premier rang
desquels les pilotes, ont tout de suite senti le danger. En mars dernier, Air
France Alpa, qui regroupe le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), le
Syndicat des pilotes de l’aviation civile (SPAC) et le Syndicat national des
officiers mécaniciens de l’aviation civile (SNOMAC) soit la grande majorité des
navigants techniques d’Air France signe un accord avec la direction. En échange
du feu vert donné à la création de Transavia.com, Air France Alpa obtient des
garanties supplémentaires concernant l’activité moyen-courrier d’Air France.
Parmi les points de l’accord, la compagnie s’engage à avoir trois Airbus A.320
supplémentaires en ligne à l’horizon 2011. “Même si cela n’est pas directement
connecté à la création de Transavia.com, indique Air France Alpa dans un
communiqué syndical daté du 12 mars dernier, ce dernier objectif est rendu
possible par l’amélioration du détachement A.320 aux Antilles et à la création
d’un nouveau détachement à la Réunion. Un A.320 supplémentaire sera affecté sur
le réseau Antilles dès l’hiver 2008. Sauf obstacle ou contrainte indépendante
de l’entreprise, Air France s’engage à baser deux avions à La Réunion dès
l’hiver 2008-2009 pour desservir le réseau moyen-courrier local : Mayotte,
Moroni, Maurice, Madagascar, Seychelles, Afrique du Sud...” Air Caraïbes et Air
Austral n’ont qu’à bien se tenir. Outre ses trois Boeing 777 200 ER
long-courriers, la compagnie réunionnaise exploite une flotte régionale
composée de deux Boeing 737 et d’un ATR.72. Avec l’utilisation du B.777 pour
desservir Mayotte, ces trois appareils mis en ligne essentiellement sur
Pierrefonds, Maurice, Madagascar et les Comores sont sous-utilisés. L’Afrique
du Sud et les Seychelles ne représentent du potentiel qu’en période de vacances
scolaires. L’arrivée en force d’Air France ne manquerait pas de déstabiliser Air
Austral.


Alain Dupuis- Aux Antilles, la guerre est déclarée à Air Caraïbes


Contrairement à La Réunion, Air
France a toujours eu un réseau régional au départ des Antilles avec des avions
spécifiquement basés : Caravelle puis Boeing 737 et enfin Airbus A.320. La
montée en puissance envisagée à La Réunion est déjà enclenchée dans les
Caraïbes. En novembre prochain, un second Airbus A.320, équipé de 171 sièges,
viendra renforcer la flotte locale. Ironie de l’histoire, celui qui préside aux
destinées d’Air France aux Antilles n’est autre que Philippe Lacoste, ancien
directeur régional de la compagnie à La Réunion. L’objectif est clair. Tailler
des croupières à Air Caraïbes, l’équivalent pour les Antilles d’Air Austral à
La Réunion. La part de marché d’Air France est passée de 55% à 52%, en raison
de la concurrence faite par Air Caraïbes à la fois sur le long-courrier, où
elle exploite des Airbus A.330, et sur le plan régional. Air France déploie
l’artillerie lourde : des vols quotidiens sur Miami et Port-au-Prince,
neuf rotations vers Cayenne et Fort-de-France, trois liaisons avec
Saint-Martin, deux avec Saint-Domingue et le Surinam. “L’escale de
Pointe-à-Pitre deviendra l’épine dorsale de ce vaste réseau interconnecté,
confie Philippe Lacoste. Nous entendons développer les offres de correspondance
vers l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Europe.” Avec ses deux A.320,
elle espère dégager 20 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires,
avec 100 000 passagers supplémentaires transportés. Actuellement, le réseau
régional d’Air France rapporte 30 millions d’euros avec 160 000 personnes
transportées chaque année.


03/06/07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AVION
A380
avatar

Nombre de messages : 812
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Air France et l'Océan Indien   Jeu 13 Mar - 13:30

Un article intéressant
http://www.tourmag.com/Air-Austral-L-objectif-d-Air-France-est-de-destabiliser-les-Cies-existantes-_a24956.html?PHPSESSID=923771adff11dc2e1cd24af8904584dc

AF ne supporte pas la concurrence dès que celle-ci commence à empieter sur son domaine.Belle leçon de morale encore une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierprovence
B777
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 43
Localisation : AVIGNON
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Air France et l'Océan Indien   Dim 16 Mar - 21:46

dans le vol AIR FRANCE que j'ai effectué j'ai vu un petit carton dans mon plat annoncant l'ouverture de ligne AF entre LAX et LHR! (LOS ANGELES ET LONDRES HEATROW)

cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Air France et l'Océan Indien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Air France et l'Océan Indien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feuille d'amandier indien/Catappa: utlisation ?
» Recherche couple de canard coureur indien
» Ventes privées d'artisanat indien..
» coureur indien
» Coureur Indien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Capaero.net :: Les compagnies aériennes :: Groupe Air France-
Sauter vers: